Home :: société :: histoire :: histoire

de 1492 à la famille Bonomo

Les premiers enregistrements de Monte del Frà se trouvent dans le Capitulaire, la bibliothèque historique de Vérone, et remontent à 1492 lorsque la cave a été détenue par les moines de l'ordre de Santa Maria della Scala de Vérone. Les actes notariés montrent que le domaine a ensuite été loué à des familles différentes. Un acte de 1619 montre que l'une de ces familles venait du village de Sommacampagna. 

A cette époque, le domaine était composé de 25 champs qui ont été plantés de vignes, de ronces et d'autres arbres. Le loyer annuel sur la propriété, attendu le jour de la Saint Michel (29 Septembre) se composait de 2 barriques de raisins noirs et 6 Minali de légumes destinés à être livrés au monastère à Vérone. En 1721, le contrat de location a été accordée aux cousins de cette famille: Bernardo et Giovanni. Suite à ce changement de gestion, de vives disputes ont commencé entre les moines et la famille précédente. 

La famille possédait des terres à Monte del Frà mais contemporariement avait beaucoup de dettes avec les moines et avec le curé de la paroisse de Sommacampagna. Dans un effort pour pacifier le curé de la paroisse, la famille a décidé de vendre quatre des champs qui bordaient les bâtiments Monte Del Fra. Cependant, les moines, convaincus qu'il s'agissait de leurs champs, se sont adressés aux tribunaux pour régler la dispute. Les tribunaux ont examiné les actes et en 1729 ont statué en faveur des moines. Cet événement a causé l'éloignement de la famille de Monte del Frà. En 1805 et 1806, les décrets écrits par Napoléon Bonaparte ont exproprié l'Eglise d'un grand nombre de propriétés et les ont mis aux enchères, ce fut aussi le cas pour Monte Del Fra. 

Le domaine a été le lieu d'une bataille cruelle pendant les batailles du Risorgimento et, les vignes dans la localité de Staffalo, étaient le lieu où la défaite de l'Italie à l'Autriche a été ratifiée. Aujourd'hui Monte del Frà appartient à la famille Bonomo avec d'autres domaines situés dans le cœur de Custoza. La famille détient actuellement 140 hectares de terres et loue d'autres terrains.