Les Crus

Monte del Frà: Les Crus

Un « cru »ne nait pas par hasard. Et il n’est pas « choisi », il s’impose plutôt au vigneron par la force de sa particularité, de son unicité, parfois grâce à des choix faits – qui sait pourquoi – par d’autres générations de vignerons. Pour cette raison, identifier un « cru » n’est pas facile et il n’est donné à tout le monde : il cela demande de l’attention, du de temps passé dans le vignoble à déguster les humeurs, ainsi qu’une stricte observation de tous les éléments de l’environnement.

La colline se trouve dans le cœur de Custoza, elle est composée de cailloux et de gravier, orientée sud-est et recevant de longues heures de soleil. Le vignoble est composé de vieilles vignes, habituées à défier les éléments et à chercher dans la profondeur du terrain leur nutriment. Il s’agit d’un lieu fascinant, unique, idéal témoigne comment le vin Custoza a en lui toutes les caractéristiques idéales pour devenir un grand vin : minéralité liée à un sol unique ; longévité émanant dérivée aussi de la capacité de résilience de vieilles vignes qui produisent peu, mais qui amènent du caractère et du style. Le résultat ? Le Custoza le plus stupéfiant, qui a reçu plus de prix dans le monde, le plus célébré, un grand vin blanc avec des capacités de vieillissement infinies.

Garganega est le cépage blanc par excellence dans la zone de Verona. Il apparait dans les dénominations les plus diffusées avec une histoire très ancienne: Le cépage à un potentiel énorme. A Monte del Fra’, il est cultivé dans le vignoble Oliosi, où les vignes ont un âge moyen de soixante ans : un lieu qui respire déjà l’air atmosphère de Lugana DOC où les vignobles sont cultivés à la façon Pergola Veronese. Ces contradictions apparentes son les conditions idéales pour mettre en oeuvre un véritable défi : viser dans les meilleures millésimes à un vin de structure, riche grÂce à la surmaturation de la vigne, riche seulement de ses caractéristiques car il est élaborer exclusivement dans des cuves en acier. Il ne s’agit pas d’un vin pour l’apéritif, mais d’un « vin rouge déguisé en blanc » qui exprime maturité et qui est devenu un « citoyen du monde », exporté en 56 pays.

Combien de faces a le Custoza ? Combien réussit-il à exprimer ce terroir ? Beaucoup, très. Jamais banal, jamais escompté, ce terroir contient en soi une grande richesse qui demande d’être exploitée. Ce « cru » nait des meilleures millésimes juste pour valoriser une dénomination et célébrer le travail de l’homme, dans ce cas de notre famille,  la somme de ses connaissances et de ses compétences acquises pendant soixante vendanges, dans les divers vignobles qui composent Monte del Fra’ et dans la délicate œuvre de vinification et de affinage.

C’est vrai, la force d’un « cru » se révèle tôt ou tard .. peut-être depuis des années ce petit écrin, ce coffre-fort de saveurs et de parfums n’a pas été considéré apprécié. Un terrain peut-être pas très riche ; une zone où dans le passé il était difficile de porter les raisins à la maturation ; un emplacement en haut sur la d’une colline, plus difficile à atteindre et à travailler manuellement. Trois facteurs négatifs deviennent gagnants quand on doit faire valoir l’élégance sur l’opulence ; la complexité sur la redondance ; la pureté et la buvabilité sur la puissance sans limites. Ces dix-huit hectares disposés en terrasses de Scarnocchio, terres noires de Fumane, jouissent du fait d’être sur une haute colline, à l’abri des hautes températures brulantes des vignobles plus en aval et caressés tous les jours des vents des Préalpes. Cette Riserva est un défi, un hymne au courage d’oser, à la capacité de lire les évolutions du milieu environnant et les changements du goût dans un vin sans doute bien caractérisé comme l’Amarone.